business-france

Combien de risques doit comporter une cartographie des risques de corruption ?

cartographie des risques

De nos jours, chaque Etat fait tout pour éradiquer complètement la corruption dans son territoire, et toute la population qui y vit essaie d’être en conformité avec la réglementation en vigueur relative à cette lutte anticorruption adoptée par chaque Etat. Pour cela, il convient d’identifier au préalable les risques qui peuvent se produire. La mise en œuvre d’une cartographie des risques de corruption accorde le recensement des menaces et de prévoir un plan d’opération qui a pour but de diminuer leur possibilité d’apparition. Mais combien de risques doit comporter cette cartographie au juste ?

Quelles sont les spécificités d’une cartographie des menaces de corruption ?

Inversement à une cartographie des menaces majeures ou globales, la cartographie des risques de corruption a pour unique but d’assimiler, d’approfondir et de classifier les menaces de décadence de la société dans l’activité quotidienne de son entreprise, en dépend particulièrement des domaines d’exercices et de l’endroit où elle exerce.

Dans la pratique, cela réclame de déterminer des possibilités de risques enveloppant les processus affichés pour chacune des opérations de la société. Cette opération de reconnaissance des menaces ne va pas toute seule, elle exige de coordonner une méthode qui s’appelle « top down » et « bottom up » en procédant à des entretiens pointés afin d’obtenir une image de composition des menaces encourus lors des phases d’un processus attribué. À partir de moment où les menaces sont repérées, il faut de ce fait les classifier et mettre en place une méthode de contrôle des risques appropriés et performants afin de les défaire.

Combien de menaces doit comporter une cartographie des risques de corruption ?

En ce qui concerne la cartographie des risques, il n’existe pas encore aucune règle étant donné que cela découle du genre d’économie de la société, de son emplacement géographique ou conceptuel, mais aussi du caractère de ses opérations d’administration quotidiennes. En effet, la cartographie des risques n’est pas la même pour les grandes firmes et les petites entreprises qui viennent de commencer leurs activités. Elle est aussi différente pour une entreprise qui se trouve en Europe et celle qui se situe en Afrique.

Afin de détecter toutes les menaces, une entreprise devra étudier les menaces de décadence qui sont inévitables à chacune de ses opérations. Il est à noter que cette tâche n’est pas du tout facile, et elle demande d’engager l’identification d’un grand nombre de possibilités de risque. Leur estimation ainsi que leur classification permettront de favoriser les opérations rectificatives à mettre en application en abord de défaire ces menaces.

Comment faire pour maîtriser les risques ?

Certes, toute entreprise veut maîtriser complètement ces risques. Mais, afin de mieux réussir à cette mission, cette évaluation compromet de s’établir les questions appropriées, telles que : est-ce que la méthode de contrôle des menaces requiert d’être optimisée ? Est-il conforme aux réglementations en vigueur ? Si les réponses à toutes ces questions et tant d’autres sont positives, cela veut dire que l’entreprise peut arriver à maîtriser les risques. Dans le cas échéant, il sera nécessaire de trouver d’autres solutions comme élaborer une démarche qui soutient l’amélioration du dispositif et le rend plus efficace que possible.

Dans le but d’estimer le caractère du dispositif, il faut de nouveau bien considérer les possibilités de menace à l’aide des procédés d’emprise actuels. La suite de cette appréciation vous attribue la disposition de ce qui est nommé la menace résiduelle ou nette. Alors, si vous avez une entreprise, quelle que soit sa grandeur, l’activité que vous faites, et sa situation en matière d’économie, et vous voulez arriver à bien maîtriser ces menaces, il est important de suivre les directives mentionnées en haut.

Quitter la version mobile