Quel type de franchise choisir ?

franchise
Une franchise permet à une entreprise existante (le franchiseur) d’accorder à une autre (le franchisé) le droit de commercialiser ses produits ou services. Le franchisé doit cependant respecter le concept mis en place par le franchiseur et ce dernier touche un pourcentage sur les ventes. Il existe plusieurs types de franchises, à savoir de distribution, de service et de production.

Les différents types de franchises

Pour bien choisir sa franchise, il convient d’en connaître les différents types existants. La franchise de distribution permet au franchisé de vendre les produits du franchiseur dans une boutique au nom d’une enseigne reconnue. Les produits peuvent être directement envoyés par le franchiseur ou bien choisis chez un fabricant avant d’être transmis à la franchise. Cette catégorie concerne le commerce de détail. On y trouve par exemple des enseignes de meubles, de cuisines, de cosmétiques…

Comme son nom l’indique, la franchise de service permet au franchisé d’offrir un service (location de véhicules, gastronomie, hôtellerie…) en suivant les instructions et les process mis en place par le franchiseur. Le franchisé profite ainsi du savoir-faire et des méthodes de la marque concernée mais n’est pas forcément approvisionné par cette dernière.

Enfin, la franchise de production nécessite une formation du franchisé aux techniques de production du franchiseur. Il ne s’agit donc pas d’une boutique ou d’un point de vente. Certaine grandes marques, comme Coca-Cola par exemple, utilisent ce modèle économique. Si vous avez besoin de précisions complémentaires à propos des différents types de franchises, n’hésitez pas à vous rendre sur le site franchise-magazine.com.

Quels sont les avantages de ce système ?

Devenir franchisé attire de plus en plus de personnes car tout le monde peut y accéder. De plus, les possibilités de choix sont extrêmement variées puisque de nombreux secteurs sont concernés. Les chances de réussite sont plus importantes que pour un commerce isolé. On profite en effet d’un savoir-faire, d’une puissance d’achat et de publicité, des moyens de développement à l’échelle nationale (voire internationale), ainsi qu’un partage de l’investissement et des facilités de financement.

Pour le franchisé, le concept permet de démarrer de façon plus sécurisée, de profiter d’une meilleure notoriété, d’être plus concurrentiel, d’être autonome sans pour autant être seul, etc.

Il y a également quelques inconvénients comme de devoir prévoir un investissement souvent plus important que pour un commerce isolé et de devoir suivre des règles assez strictes, par exemple.

Comment faire son choix ?

Pour ouvrir une franchise, il faut donc choisir le bon type en tenant compte notamment du budget que vous pouvez investir. Sachez par exemple que les franchises de service sont celles qui nécessitent le moins d’apport personnel alors que les franchises de distribution sont les plus gourmandes en capitaux.

Le choix du secteur d’activité est également primordial. Ceux qui sont le plus plébiscités sont l’alimentaire, le commerce en général, l’automobile, la coiffure et l’esthétisme. L’équipement de la personne ainsi que les services à la personne sont également demandés. Une fois que vous aurez choisi le secteur d’activité qui vous correspond, il vous faudra sélectionner une enseigne. Vous en trouverez facilement la liste sur Franchise Magazine ainsi qu’un grand nombre de conseils pour bien démarrer. Faites un premier tri par rapport à votre apport personnel, ce qui devrait affiner votre choix. Puis, vérifiez la notoriété du franchiseur, l’importance de la concurrence, les clauses d’exclusivité…


Reconversion professionnelle : se former en vente
Guide pratique et conseils pour devenir franchisé